PARTAGER


Les jeunes impétrants ont réalisé de très bons points.

 

En effet, nous sommes à plus de 80% d’admission au CEP, soit quatre candidats sur cinq ont été admis à cet examen. Un score en augmentation par rapport à celui de 2018 qui s’établissait à un peu moins de 78%.

Les jeunes apprenants qui frappent à la porte des lycées et collèges du pays, n’attendent plus désormais que leur orientation. Patrick, élève à Awoungou est tout content : “J’ai eu mon CEP, j’attends maintenant de savoir où j’irai en 6ème. Même si, je veux bien apprendre au ici à Awoungou”.

Des résultats qui devraient calmer les ardeurs qui tablaient sur une mort prononcée de notre système éducatif.

Yves Pambo

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom