PARTAGER


Il y a trois mois, l’État a versé à ce prestataire une partie de la somme qui lui est due, en contrepartie, Averda continuait à collecter les ordures ménagères.

 

L’État est bien consciente qu’Averda connait des tensions de trésorerie et pour l’alléger, plusieurs milliards lui ont été versés. Bien entendu, le travail de collecte des ordures devait se poursuivre, ce qu’Averda s’était engagé à faire.

Ceci en attendant les conclusions de l’audit des prestations d’Averda qui a été commandé. L’arrêt de collecte des ordures ménagères est donc un manquement pure et simple de l’engagement pris par Averda vis-à-vis de son client qu’est l’État.

En attendant, les populations croulent sous les tas d’immondices et, pour des raisons bassement pécuniaires, Averda rechigne à respecter sa part, ceci, malgré les énormes efforts de l’Etat pour lui permettre de poursuivre sa tache. Rappelons qu’Averda dit réclamer 24 milliards de francs CFA et l’Etat estime que cette dette serait d’une dizaine de milliards.

Patrick Nze

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom