PARTAGER


Selon notre confrère l’Union, les faits se seraient déroulés à Alenakiri le 30 juillet dernier.

L’affaire oppose, en réalité, au départ, Well Éloge Zewe à un certain Junior à qui le premier aurait passer un téléphone contre la modique somme de 2500 francs CFA en cas de non restitution dudit téléphone. Arnold Essingone, celui qui se fera amputer de la main droite par Well Éloge Zewe, ne serait que l’ami du prénommé Junior.

Constatant que Junior tardait à respecter ses engagements, Well Éloge Zewe, jeune gabonais du haut de ses 20 ans, va se lancer à la recherche de son débiteur. Une fois devant Junior, le ton monte mais, il promet tout de même à son créancier de solder sa dette, le mardi 30 Juillet 2019.

Sans nouvelles, à nouveau du fameux Junior, il va se tourner vers Arnold Essingone pour lui transmettre son message. Ils finiront par se rencontrer le 30 Juillet. Junior et accompagner de son ami Arnold Essingone et c’est là qu’une altercation éclate.

Cependant, les versions ayant conduit à la section du bras d’Arnold Essingone qui diffère. Well Eloge Zewe évoque un cas de légitime défense et Arnold Essingone, 22 ans, affirme que son seul tort serait d’avoir demandé à son agresseur “d’attendre tranquillement que son ami remonte avec son téléphone”.

Après son acte, le jeune Well Éloge Zewe, ralliera le PK11 puis Essassa chez un oncle militaire. Il sera finalement interpellé le 31 juillet 2019. Il sera présenté devant le parquet dans les prochains jours.

 

Yves Pambo

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom