PARTAGER


C’est ce qu’annonce le communiqué émanant du ministère de l’intérieur et de la justice.

 

Ali Bongo Ondimba s’inquiétant de la surpopulation carcérale à travers les établissements pénitenciers du pays, il a instruit le ministre de l’intérieur et de la justice, Edgard Anicet Mboumbou Miyakou, de trouver une solution rapide et pérenne à cette situation. Le secrétariat général de ce ministère a donc mis en place d’une commission chargée d’examiner les causes de la surpopulation carcérale au Gabon.

A Libreville, 153 détenus, dont la durée de détention préventive était arrivée à expiration, seront libérés immédiatement dès ce mardi 13 Août 2019, le temps pour cette administration de mettre à jour les différentes formalités administratives. Cette situation dans les prisons, de plus en plus intolérable, qui a conduit les autorités à accélérer les procédures de libération de certains détenus en détention préventive devraient permettre de mieux comprendre ce phénomène puis à accélérer la construction de nouveaux établissements pénitenciers conformes aux normes internationales.

Séraphin Mboumba

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom