PARTAGER


La protection des populations demeure une des priorités du gouvernement et l’amoncellement des immondices ne saurait perdurer.

 

C’est dans cette logique que l’État invite le prestataire Averda à redéployer ses équipes aux fins de collecter à nouveau les ordures ménagères aussi bien à Libreville qu’à Akanda. Chacune des parties ayant des obligations, l’État bien consciente des siennes demande à son prestataire de respecter sa part et, bien entendu, il fera sa part.

Car, pour l’instant ce sont les populations qui sont exposées à des risques sanitaires. Il y a urgence, aussi Averda que son client en ont conscience. Pour l’instant, Akandais et Librevillois respirent l’air nauséabond dû à la non – collecte des ordures ménagères, situation qui ne saurait perdurer plus longtemps.

Il y a fort à parier que l’État fera des efforts financiers à l’endroit d’Averda qui se dit asphyxié du fait de 24 mois d’arriérés de paiement. En attendant, les ordures devraient disparaître de nos quartiers et les risques sanitaires, liés à cette mésentente, devraient disparaître.

Patrick Nze

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom