PARTAGER


C’est à la faveur d’une contravention, établie contre un citoyen pour défaut de visite technique, que les populations ont découvert un fait pour le moins étrange sur l’en-tête de cette administration placée sous la tutelle du ministère de l’intérieur.

 

Lors d’un contrôle de routine, comme c’est désormais le cas à Libreville, un usager s’est vu infliger une amende pour défaut de visite technique. Ses documents confisqués selon les usages, une quittance lui a été délivrée pour règlement au Trésor.

Jusque-là, rien d’anormal. Mais notre compatriote assez curieux va examiner dans le détail le document qui lui a été délivré. Il constate que l’en-tête porte la mention : Présidence de la République, Ministère de l’intérieur, commandement en chef des forces de police nationale, préfecture de police de Libreville. Toute chose portant à croire que le ministère de l’intérieur serait sous la tutelle directe de la Présidence de la République, ce qui est totalement faux.

Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’embrase et tourne au ridicule cette contravention. Il serait important que les forces de police nationale et l’ensemble de l’administration revoient rapidement l’en-tête de leurs documents afin d’éviter à l’avenir ce type de quiproquo qui prête gravement à confusion.

Patrick Nze

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom