PARTAGER

Le chef de l’Etat commémore ce mercredi 16 octobre 2019, la 10e année de son investiture. Comme toute oeuvre humaine, l’action du Président Ali Bongo Ondimba à la tête du Gabon, depuis 10 ans aujourd’hui, a connu tout genre de péripéties.

16 octobre 2009- 16 octobre 2019. Dix ans aujourd’hui que le chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, occupe le palais du bord de mer et dirige le Gabon. En une décennie, il a beaucoup oeuvré pour faire basculer notre pays dans une autre dimension notamment sur le plan économique, social, politique et environnemental. Certes “on ne peut pas tout faire, mais on peut faire beaucoup, s’agissant d’une action publique, avec ce que cela comporte comme réussites et comme manquements”.

En prenant en main la destinée du pays en 2009, Ali Bongo Ondimba affichait une forte volonté de redonner un nouvel espoir. “L’espoir, de voir disparaître la pauvreté, le chômage, la précarité et toutes les inégalités qui fondent l’exclusion et cristallisent les frustrations, l’espoir d’aller dans de bonnes écoles, l’espoir de se faire mieux soigner, l’espoir d’être bien logé, l’espoir de circuler sur nos routes en toutes saisons, l’espoir de recevoir sa juste part des fruits de nos richesses, l’espoir de vivre en sécurité.”

Des actes font rapidement place aux mots et plusieurs chantiers ont été lancés dans plusieurs secteurs. Les plus connus de ces chantiers sont les Centres Hospitaliers Universitaires les plus modernes d’Afrique situés à Libreville, Owendo et Angondjé sans oublier celui de Jeanne Ebori qui sont sortis de terre afin de soulager les gabonais. Le réseau routier, ce secteur a progressé de 80 % par rapport aux 50 dernières années .

On peut encore citer, le New Owendo International Port ; la palmeraiede Mouila avec le groupe Olam qui emploie des milliers de gabonais; la construction d’un des plus longs pont d’Afrique soit 93 km qui a coûté plus de 341 milliards de FCFA occasionnant plus de 2000 emplois, qui celui d’Omboué qui relie désormais Port-Gentil au reste du pays par voie terrestre. Mais aussi, la zone économique spéciale de Nkok avec plus de 90 entreprises installées depuis 2010 et la création de milliers d’emplois pour les gabonais .

Hormis les grandes réalisations observées, on constate plusieurs manquements pendant cette décennie. Le projet de la baie des rois qui est ralenti, la réalisation des logements n’ayant atteint le quorum définis, soit 5000 logements par an, chose que le Chef de l’État a lui-même reconnu ; les constructions des établissements scolaires qui tardent pour ne citer que ceux-là.

Arnaud Ebare

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom