PARTAGER

Alors qu’elle avait été annoncée pour le lundi 30 septembre 2019, la rentrée des classes n’a pas été au rendez-vous.

Dans la plupart des établissements primaires et secondaires de Libreville, c’est le désert total depuis hier. Les élèves n’ont pas répondu à l’appel de la reprise des cours pour ce lundi, comme annoncé la veille par le ministre de l’Éducation nationale, Michel Menga M’Esonne. 

” Il n’y avait pas d’engouement de la part des parents d’élèves. Ils venaient à compte-gouttes pour procéder soit aux inscriptions, soit aux réinscriptions, pour les uns, d’autres venaient pour se renseigner sur les modalités d’inscription. Ce n’est que ce matin que nombreux sont arrivés pour les inscriptions et réinscriptions”, a laissé entendre une directrice d’école publique.

A noter que les activés dans les administrations de plusieurs établissements secondaires ont été perturbées du fait des mutations du personnel administratif, rendues publiques hier lundi, jour de rentrée des classes.

Arnaud Ebare

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom