PARTAGER

La pluie qui s’est abattue hier dans la journée a encore fait des sinistrés dans la quasi-totalité du pays. De Bel Air un quartier de Libreville, à Aboumi dans le Haut-Ogooué, on ne constate que des dégâts.

Hier dans la journée, une grande pluie s’est abattue sur le pays ; causant au passage des désagréments chez les populations. Les habitants du quartier Alibandeng au petit marché dans le 1er arrondissement de Libreville ont été durement touchés par cette pluie . La montée des eaux a submergé la chaussée. Ainsi , la route a été temporairement coupée. Chaussures en mains, pantalons et robes relevés, bagages sur la tête étaient le triste spectacle qu’ont offert les habitants  de ce quartier de Libreville.

En même temps, dans le Haut-Ogooué, précisément à Aboumi, une vieille buse métallique a cédé sous le poids des eaux. L’éffondrement de cette buse métallique à couper la route qui reliait Aboumi au reste du pays en deux. Ce matin, les populations de ce département ont commencé à arranger eux-même leur voie d’accès en attendant l’intervention des instances dirigeantes. Une action louable et c’est la preuve que le développement et les initiatives ne doivent pas venir que du gouvernement. 

Les causes de ces inondations et de ces éffondrements de structures sont dues, d’une part aux actes inciviques des citoyens qui ne se soucient pas de l’environnement et du bien public. Des actes qui les conduisent à jeter les ordures un peu partout, bouchant les canaux d’évacuation des eaux usées. D’autres part, le manque d’entretien des buses et ponts qui servent de passerelle.

Arnaud Ebare

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom