PARTAGER

Après avoir suspendu leur grève en juin dernier, le Syndicat National des Enseignants Chercheurs (SNEC) a relancé, celle-ci à l’issue de l’Assemblée générale du 2 octobre dernier.

Au sortir d’une assemblée générale qui a eu lieu le 02 octobre dernier et réunie 109 enseignants, les membres du Snec ont décidé de reprendre la grève suspendue pendant les vacances. Pour cause, la non prise en compte de leurs revendications par le gouvernement. Ces revendications se résument en trois points à savoir la régularisation des situations administratives, la retraite et les services rendus.

“Nous avons suspendu cette grève au mois de juin pour laisser le temps à notre tutelle de régler tous les problèmes (…) visiblement rien n’a été presque fait. Sur un dossier de 400 enseignants, à peine 78 ont connu un début de solutions. Donc à l’unanimité, la majorité des enseignants présents à l’AG ont voté pour la poursuite de la grève” a annoncé le président du Snec-UOB Moukala Ndoumou.

Alors que les activités allaient commencer dans les universités et grandes écoles, voilà une affaire qui va causer des perturbations. Les étudiants s’interrogent et espèrent que le gouvernement trouvera un terrain d’entente avec le Snec.

Arnaud Ebare

Commenter via facebook

LAISSER UN COMMENTAIRE

Commentez svp!
Votre nom